Compagnie des Mines Arédiennes

Qui sommes-nous ?

La Compagnie des Mines Arédiennes est une société française dont le siège social est situé à Orléans. Filiale de la société canadienne Aquitaine Gold Corporation, la Compagnie des Mines Arédiennes est spécialisée dans l’exploration minérale et l’exploitation minière.

La Compagnie des Mines Arédiennes souhaite vous informer de son projet de travaux de recherches de ressources minières en Haute-Vienne en Nouvelle-Aquitaine. La société a déposé une demande de permis exclusif de recherche et elle souhaite par ce site, apporter une information utile, indépendamment des procédures réglementaires de consultation des parties prenantes. Il s’agit d’un premier engagement à informer et à dialoguer sur le projet et ses adaptations.

Société Compagnie des Mines Arédiennes

Expertise

Equipe expérimentée dans la recherche minière et la réhabilitation

Respect

Respect des procédures réglementaires et de la vie locale

Transparence

Information sur l’avancement du projet et concertation locale

Environnement

Etude de décontamination des anciennes exploitations
Nous sommes soucieux de vous apporter une information claire, de pouvoir dialoguer avec vous sur nos projets et de répondre à vos éventuelles interrogations

Projet de Recherches de Ressources Minières

Les différentes étapes du projet

01.

Demande de permis exclusif de recherches (PER)

Qu’est-ce qu’un permis exclusif de recherches (PER) ?

Les ressources minières appartiennent à la Nation française. Le PER est une décision de l’Etat par laquelle il autorise une entreprise à entamer un projet de recherche de ces ressources. Il s’agit d’une étape administrative préalable. Le PER n’autorise pas, en soi, à réaliser des travaux de recherche susceptibles d’avoir des impacts significatifs. Selon la nature des travaux cela nécessite préalablement une nouvelle déclaration, ou une nouvelle autorisation qui est soumise à la participation du public. Les PER sont délivrés sur la base des capacités techniques et financières du demandeur. Il a une durée de validité de 5 ans et peut être renouvelé deux fois.

3 demandes de Permis Exclusifs de Recherches de Mines (PERM)

La Compagnie des Mines Arédiennes a rédigé et déposé 3 demandes de Permis Exclusifs de Recherches de Mines (PERM) auprès du Ministre en charge des Mines. La Compagnie des Mines Arédiennes demande à l’Etat la permission d’engager des recherches minières sur une zone déterminée avec la garantie d’être la seule à avoir cette permission pendant une durée limitée à 5 ans.

Les périmètres des demandes de PERM correspondent aux périmètres d’anciennes concessions :

Permis Douillac

7,11 km²

Sur les communes de Saint-Yrieix-la-Perche et de Le Chalard.

Permis Pierrepinet

3,13 km²

Sur les communes de Saint-Yrieix-la-Perche et de La Roche l’Abeille.

Permis Fayat

29,53 km²

Sur les communes de Coussac-Bonneval, Château-Chervix, Saint-Priest-Ligoure, Meuzac et de La Roche l’Abeille.

02.

Préparation du projet d’exploration

En cas d’attribution du PER, la Compagnie des Mines Arédiennes devra déposer une demande d’ouverture de travaux d’exploration auprès des pouvoirs publics. Selon leur nature, ces travaux seront soumis à déclaration, ou à autorisation avec une étude d’impact qui sera réalisée avant enquête publique. Avec l’aboutissement de l’une ou l’autre de ces procédures, les travaux d’exploration pourront se dérouler pendant la durée de validité du PER.

La phase d’exploration comprenant des études et des travaux s’appuiera notamment et graduellement sur les activités suivantes :

  • recherches bibliographiques et analyses en laboratoire
  • visites sur site et échantillonnage
  • analyses d’eau
  • levés topographiques et géophysiques à pied ou par drone
  • forages de reconnaissance géologique
  • carottages par forages à plus de 100 mètres de profondeur
  • mise en sécurité d’anciennes galeries pour réalisation de prise d’échantillons de roche

Des analyses technico-économiques permettront ensuite d’estimer la viabilité environnementale, économique, sociale et industrielle du projet.

Substances susceptibles d’être découvertes

Le PER permettrait à la Compagnie des Mines Arédiennes d’élaborer un projet de recherche des substances suivantes :

or, argent, antimoine, tungstène, étain, molybdène, lithium, niobium, tantale, cuivre, zinc, plomb, béryllium, cobalt, germanium, indium, platine, terres rares et substances connexes.

Métaux stratégiques pour les nouvelles technologies et la transition écologique

Plusieurs des substances recherchées sont identifiées par la France comme « critiques » :

  • la France est dépendante de leur production vis-à-vis de l’étranger
  • ces substances sont essentielles à l’avenir industriel de la France, notamment pour les nouvelles technologies et la transition énergétique
  • le recyclage ne peut pas à l’heure actuel satisfaire les besoins mondiaux en ces substances

A l’heure actuelle, l’existence de telles ressources dans le sous-sol français est possible, mais largement méconnue. Les origines géologiques de la présence d’or en Limousin sont propices à l’existence de ces substances stratégiques.

Pourquoi rechercher de l’or ?

Il est très clairement établi que c’est la recherche d’or qui peut financer la recherche des substances rares et contribuer ainsi aux objectifs de sécurité des approvisionnements pour les besoins de la transition écologique et numérique.

Le projet de la Compagnie des Mines Arédiennes répond donc particulièrement à l’avis 2020-3 du 23 novembre 2020 du Conseil National de la Transition Écologique relatifs à la recherche et l’exploration de substances minières.

Le CNTE soulignait que :

« les ressources minière se trouvent au cœur des enjeux de la société – la diffusion des nouvelles technologies nécessitant une diversité exponentielle de types de métaux, notamment pour la transition écologique et numérique »

Et considérait :

« en premier lieu, que la recherche et l’exploration permettent l’amélioration des connaissances des gisements susceptibles de répondre à des besoins ou des usages futurs ; en second lieu, que l’exploitation de ces ressources en France et en Europe répond à un enjeu d’intérêt général, lorsqu’elle participe à l’indépendance stratégique et qu’elle contribue à des approvisionnements durables, résilients et responsables du point de vue de la production comme de la consommation ».

Une mine est-elle possible à long terme ?

Il s’agit d’un projet de recherches dont l’issue dépendra d’un ensemble de constats sur la présence des substances minières recherchées et sur les conditions économiques, environnementales et sociétales permettant d’envisager, dans un stade et une procédure ultérieurs, un projet d’exploitation.

Quelques liens utiles

Informations générales sur le secteur minier français et les ressources minérales : http://www.mineralinfo.fr

Informations sur la filière minière et ses débouchés : https://www.a3ms.fr

03.

Exploitation minière

S’il est dans l’intérêt de tous d’en savoir le plus possible sur ce à quoi pourrait ressembler une exploitation minière sur un site donné, seule la phase d’exploration permettra d’estimer la taille, le type et l’impact d’une telle installation.

Le démarrage d’une phase de travaux d’exploitation nécessiterait deux nouvelles procédures administratives : l’attribution d’une concession minière, après enquête publique, puis l’autorisation des travaux d’exploitation, après enquête publique. Le code de l’environnement assure la participation du public lors toutes ces étapes clefs. Ce droit est garanti par la Constitution.

Schéma Exploration-Exploitation
La Compagnie des Mines Arédiennes peut fournir sur demande le dossier du PERM dont l’instruction est en cours

Environnement

Une démarche responsable & durable

La Compagnie des Mines Arédiennes considère que le projet de recherches minières doit également porter sur l’étude d’un mode d’exploitation et de prise en compte de la société et de l’environnement, conforme aux aspirations actuelles.

Si le projet peut être mené à son terme avec la construction d’une usine de traitement, il peut constituer l’opportunité d’un retraitement des déchets miniers anciens avec une réduction de l’impact environnemental.

Les premières recherches seront engagées sur les terrains appartenant encore aux anciens exploitants miniers. Elles seront aussi l’occasion d’étudier les possibilités d’apporter une plus-value environnementale sur ces territoires.

Les évolutions des techniques de traitement et l’intérêt stratégique de nouvelles substances offrent la perspective de pouvoir récupérer, dans les dépôts actuels de déchets miniers, des substances minérales qui n’étaient pas recherchées à l’époque et dont l’exploitation pourrait occasionner, conjointement avec une meilleure récupération des ressources minérales, un bénéfice environnemental. Ces études engagées dès la phase préliminaire apporteront une meilleure connaissance des terrains et guideront la recherche de techniques de traitement les plus respectueuses de l’environnement.

Des premières estimations approfondies des impacts environnementaux permettent d’affirmer que la phase d’exploration aura principalement des impacts temporaires liés à la durée de la phase d’exploration. Les travaux auront une empreinte limitée dans l’espace et dans le temps, et seront effectués de manière à assurer leur réversibilité. L’impact sur le paysage sera de même limité dans le temps.

Besoin d'un complément d'information ?

Contactez-nous

Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à nous contacter en remplissant notre formulaire de contact. Nous vous répondrons dans les plus brefs.

23 rue Antigna 45000 Orléans
Veuillez remplir le formulaire ci-dessous pour nous contacter